Témoignages clients

FESTO

Produit : NCSIMUL MACHINE
Société : FESTO
Industrie : Equipement industriel
Activité : Technologies pneumatiques et électriques, avec plus de 300.000 clients.

La commande numérique sur la voie de l’usine intelligente : une simulation prête pour une production connectée

Pour rester compétitifs, les industriels sont de plus en nombreux à utiliser la commande numérique dans des process de production connectés et bout à bout, conformément aux principes de l’Industrie 4.0 et de l’Internet des Objets (IoT). Grâce aux dernières évolutions, la technologie de simulation apporte des composants essentiels pour créer le lien entre les univers physiques et virtuels.

L’Industrie 4.0, un couplage étroit de la production et des technologies informatiques et de communication de pointe, n’est encore, pour certains qu’un objectif lointain ; les industriels usinant à l’aide de MOCN complexes, doivent relever les défis de la numérisation bout à bout qui caractérisent le monde de la fabrication aujourd’hui. De plus en plus souvent, les donneurs d’ordre passent des commandes spécifiques exigeant une plus grande flexibilité de la part du fabricant. Parallèlement, les entreprises subissent des pressions croissantes sur la compétitivité et les coûts.

Le fossé entre CAO et FAO est alors un obstacle indéniable. Les programmes destinés à l’atelier sont extraits de données FAO et doivent faire l’objet d’une vérification manuelle pour déceler d’éventuelles erreurs de syntaxe, puis sont corrigés, NCSIMUL MACHINE en opération chez Festo AG & Co. KG (photo : Festo AG & Co. KG) parfois par étapes. Les manuels destinés aux opérateurs des machines sont imprimés sur papier. Le montage et le réglage de la machine peuvent prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours. Pendant ce temps, la machine dort. Par précaution, le démarrage doit s’effectuer à vitesse réduite pour éviter le coûteux cauchemar des collisions d’outils. Or, il est impossible d’éliminer complètement ce risque, ne serait-ce que parce que les techniciens ne peuvent suivre le process d’usinage dans la machine fermée. Marco Merche, responsable production informatisée chez Festo AG & Co. KG à St. Ingbert, Allemagne, est rompu au problème.

Tous les ans, l’entreprise produit environ 15 000 solutions personnalisées et essaie des technologies Industrie 4.0 à son usine pilote à Scharnhausen, Allemagne. Il y a plus de 8 ans, le projet « Production numérique » a été lancé dans l’activité de fabrication. Pour rester compétitifs, les industriels utilisant des MOCN NC ont besoin de process connectés bout à bout – impliquant une dépendance vis-àvis de l’évolution de la conception virtuelle et la simulation, autant que la fabrication physique.

PROCESS CONNECTÉS BOUT À BOUT

Les fournisseurs de logiciels de simulation tels que SPRING avec sa solution NCSIMUL MACHINE répondent à ces attentes. Grâce à l’important développement continu de leurs logiciels, ils déblaient le chemin vers l’Usine intelligente conformément aux principes de l’Industrie 4.0. A la base, l’idée était d’empêcher les collisions et de minimiser les temps de mise en place.

Grâce à la simulation du process sur la machine virtuelle, toutes les interférences sont évitées avec certitude, à condition que les données d’outils soient correctement saisies. En même temps, le programme destiné à la machine est optimisé, réduisant le temps de traitement.

Dans la production en grandes séries, même un gain de temps de quelques secondes par outil fait la différence, explique Marco Merche. Surtout, toutefois, la voie a été dégagée pour le traitement plus rapide et flexible de commandes personnalisées.

Finis les longs délais de montage, les sorties papier et les inspections ou corrections manuelles du code machine. Le programme simulé est généré automatiquement sous forme de film 3D. Les préparateurs et opérateurs machine peuvent suivre le cycle de production complet, simulé en 3D à partir d’un ordinateur ou d’une tablette. La simulation permet de gagner du temps et de l’argent, mais facilite également la mise en place des machines ; il s’agit d’un prérequis pour assurer la connectivité dans la fabrication. Les connaissances, autrefois renfermées dans des programmes individuels et, en partie, générés manuellement, et le savoir-faire qui reposait sur l’expérience de l’opérateur de la machine sont aujourd’hui stockables et partageables sous forme numérique – dans une base de connaissances mise à la disposition de l’entreprise tout entière. « Il est simple d’envoyer des programmes MOCN générés automatiquement à un autre site de production ou à un fournisseur. Le résultat est un hub numérique, une plaque tournante exploitable au-delà du périmètre de l’entreprise », explique Herbert Schönle, directeur général, SPRING Technologies et responsable de la région DACH (Allemagne, Autriche, Suisse).

FABRICATION FLEXIBLE

Au-delà de la simulation, SPRING Technologies a récemment lancé le module NCSIMUL4CAM, permettant des changements de machine en un seul clic – quel que soit le type de machine, la cinématique et la commande. Il est possible de saisir des données issues d’une grande diversité de systèmes FAO, de codes machine et des données APT et CL.

« Notre logiciel fonctionne comme un convertisseur », explique Schönle. « Il est possible de transférer automatiquement des programmes machines à un nouveau type de machine sans passer par un postprocesseur externe. »

Dans l’esprit d’un process de fabrication flexible, on n’est plus préoccupé par l’exploitation optimale d’une machine individuelle mais par l’utilisation optimale de l’outil de production dans son ensemble dans un système bout à bout intégré.

La prochaine étape, impliquant une organisation autonome des machines entre elles, est encore loin. Festo a lancé des essais sur un système de commande de plus haut niveau avec une génération de programmes « à la volée », limitée à une zone clairement définie avec fabrication à l’unité sur deux types de machines.

LES DONNÉES DES OUTILS SUR LE «CLOUD»

Pour gagner encore plus de temps, il serait possible d’utiliser une plate-forme de données d’outils alimentée par les utilisateurs, leur permettant de télécharger les données vers leurs propres systèmes sous forme de « data sets » électroniques complets.

On le sait, il est indispensable de disposer de données d’outils correctes pour générer des programmes machine optimisés et exemptes de collisions. SPRING Technologies a noté le problème et travaille à sa propre gestion d’outils pour prendre en charge des fonctions d’importation de données plus simples et plus intelligentes.

Showroom Machines Virtuelles

Les jumeaux numériques des machines à commande numérique, servent à reproduire exactement sur ordinateur le futur comportement de vos machines CN

Zone / Langue

Mon compte
Kit Machine
Contact
Newsletter
Webinaire
Essayez NCSIMUL MACHINE
Essayez NCSIMUL Player